Auteur - Abdoul Razack

Le recensement des albinos

Lors de la dotation des crèmes solaires par la fondation hollandaise Stichting Afrikaanse Albinos, le nombre de personnes pour le programme a été arrêté à 118 albinos. En effet, il faut 1,1L de crème solaire pour protéger un albinos pendant un an. L’équipe du projet « Un an sous le Parasol » a alors décidé de mettre en place une campagne de recrutement dans les régions de Dakar et de Thiès. Les bénévoles au Sénégal se sont basés pour leur...

« Les Petites Gouttes »: A la découverte d’une association dynamique …

Pour aller en croisade contre ce qu’il qualifie de tragédie sociale, cette association peut compter sur la volonté et la disponibilité de ses nombreux membres, éparpillés un peu partout dans le monde. Monsieur Momar Fall, président de l’association, et non moins directeur d’une banque en France, fait de l’éradication de la mendicité, et surtout de celle des Talibés un rêve, un idéal. Pour lui, courber l’échine devant le sort de ces oubliés de la nation n’est pas concevable. A...

Création d’une équipe LPG Paris

Avec l’augmentation du nombre de bénévoles dans la capitale française, l’association a mis en place une équipe Parisienne qui sera en charge de faire connaître nos actions en Ile-de- France et de créer des évènements participatifs pour récolter des fonds pour nos actions.

Journée de consultation médicale

Votre association a organisé, en partenariat avec l’association JeVIS, une journée de visite médicale à l’endroit de 100 enfants issus de quartiers défavorisés de Dakar. Voici quelques photos en attendant le bilan complet. Un grand merci à nos partenaires pour leur professionnalisme et leur fiabilité. Vos soutiens et encouragements nous ont donné des ailes et vous pouvez compter sur nous pour redonner à toutes ses populations démunies et fragiles suffisamment de moyens pour assurer leur avenir.Merci à tous !!!

Partenariat avec JeVIS

C’est avec un grand plaisir que nous vous annonçons notre premier partenariat avec l’association Jevis. « Jeunes Volontaires pour l’Intégration et la Solidarité » est une association sénégalaise qui regroupe des jeunes pour une meilleure prise en charge de la couche la plus vulnérable. Au-delà de nous sentir concerné par tout ce qui touche à l’enfance, nous apportons notre aide à cette association qui a décidé de prendre en charge 100 enfants issus des quartiers pauvres de la banlieue qui, sans...

Juliette MASUIT

Bonjour les petites gouttes, J’ai choisi d’être membre de l’association, parce que je voulais depuis quelques temps faire partie d’un projet dans lequel je pourrais aider les autres. Mais je ne savais pas vraiment vers qui me tourner, quand Momar FALL le président de l’association «Les Petites Gouttes » m’a parlé de son projet, j’ai tout de suite été intéressée, d’abord parce que c’est une personne en qui j’ai une entière confiance, et donc aucun doute, sur le bon usage...

Audrey NOMDEDEU

Tout simplement parce qu’« apprendre à pêcher » au lieu de « donner » me semble la meilleure chose. La solidarité c’est bien mais la solidarité + l’autonomie c’est mieux, on n’est pas là pour assister ou mettre sous tutelle les gens car ils n’ont pas les moyens de…On est là pour transmettre et donner les moyens de le faire tout seul. Parfois pour transmettre il faut des moyens matériels et humains d’où cette association de «Petites gouttes », « petites...

Marlène DUNAND

Parce que je me retrouve dans les valeurs de cette association, celles que je veux défendre au quotidien, l’humain d’abord et le partage en respectant la dignité de chacun. Parce que les actions sont concrètes et que je peux pleinement y prendre part. Parce que je peux suivre l’évolution des projets et leurs résultats au Sénégal. Parce que j’avais soif d’aventure, j’ai rejoint Les Petites Gouttes. Marlène DUNAND (étudiante en droit)

Amadou GUEYE NGOM

J’ai connu l’Association les « PETITES GOUTTES » par le biais d’un frère M. Fall Momar qui m’a fait part des différentes actions en perspective. J’ai tout de suite été séduit d’abord parce que c’est dans mon domaine de prédilection car ayant fait un Master 2 de Droit des Personnes Vulnérables mais aussi parce que c’était un projet sur lequel j’ai longtemps réfléchi et ce pour les raisons suivantes : - J’ai fait un stage au Ministère de la Santé...